Autour de Montparnasse

Par défaut

DSCN1198

De la place de Catalogne à la mairie du 14° arrondissement…

Le XX°s est à l’honneur dans ce quartier où église, bâtiments et ruelles insoupçonnées se disputent faits historiques, artistiques, anecdotiques et même bucoliques!

Ricardo Boffil, l’architecte Catalan ouvre le bal avec son ensemble d’immeubles commandés par la ville de Paris pour environ 600 logements. Il puise son inspiration dans l’architecture classique pour une réalisation monumentale et surprenante. Juste à côté, ND du Travail, à la DSCN1215façade plutôt banale, dissimule une magnifique charpente métallique et un décor art nouveau fleuri. Cette église témoigne du caractère populaire et ouvrier du quartier tout comme les petites rues environnantes. La balade se poursuit au tribunal deDSCN1150 grande instance, bâtiment annexe à la mairie où va être révélé un somptueux et méconnu décor. Enfin, la visite s’achève devant la mairie du 14°, de style néo renaissance, monumentale et prestigieuse, caractéristique du second Empire.

 

Durée de la visite: 2 heures

 

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande :

visite sur mesure

Le Quartier du Gros Caillou

Par défaut

C’est au XVII°siècle que le bourg rural du Gros Caillou va se développer grâce à la décision de Louis XIV de construire tout proche Les Invalides. Le chantier de ce prestigieux hôpital va attirer dans le quartier de nombreux artisans travaillant au bâtiment. Ainsi ce quartier fut dans un premier temps, très différent du reste de l’arrondissement et particulièrement de l’aristocratique faubourg saint Germain.

La visite va permettre la découverte de rues et maisons à l’aspect encore provincial; pourtant, cet ancien habitat villageois, puis industriel, va laisser la place, à la fin du XIX°s et au début du XX°s à des immeubles nobles et imposants; ils feront la part belle aux styles post-haussmanien, art nouveau et art déco.

Le quai d’Orsay d’abord, puis les rues saint Dominique, Grenelle et avenue Rapp sont une formidable occasion de confronter les architectures de bâtiments si proches dans le temps et pourtant si différents dans leur définition stylistique.

Grâce à cette conférence très didactique, vous serez désormais incollables sur le déchiffrage des façades parisiennes!

Durée de la visite: 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande :

visite sur mesure

Au fil de l’eau: le canal saint Martin

Par défaut

DSCN0828

 

 

En longeant une partie du canal saint Martin, c‘est un Paris pittoresque et éclectique qui s’offre aux visiteurs.

 Bonaparte décide du creusement du canal; il sera navigable afin de favoriser le transport des marchandises. Dès lors, les berges aménagées reçoivent des bâtiments industriels témoignant de la grande activité du commerce et de l’industrie dans ce quartier dès le début du XIX°s. C’est un magnifique patrimoine qui se dresse ici avec quelques bâtiments d’exception comme l’ancienne usine électrique de 1895 due à DSCN0825l’architecte Paul Friésé qui reçut la médaille d’or lors de l’exposition universelle de 1900.

En passant au dessus du cours d’eau par deux de ses nombreuses passerelles, c’est toute la vie du canal saint Martin avec ses écluses qui est raconté. Après un petit détour par l’ancien couvent des Récollets (magnifique bâtiment du XVII°s) devenu l’hôpital Villemain puis un centre dédié à l’architecture, la visite se poursuit à nouveau le long du canal où le célèbre Hôtel du Nord ouvre une parenthèse cinématographique : «Atmosphère, atmosphère » s’écriait Arlette … Enfin, le noble hôpital saint Louis construit sous le règne d’Henri IV pour accueillir les pestiférés achève la visite sur une note de compassion mêlée d’un sentiment de déjà vu avec cette architecture très proche de celle de la place des Vosges.DSCN0849

 

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande

visite sur mesure

Le cimetière de Montmartre

Par défaut

DSCN0870

 

Toute proportion gardée, le cimetière Montmartre est au moins aussi beau et aussi important par la qualité de ses « résidents » que le cimetière du Père Lachaise beaucoup plus visité !

Aménagé au début du XIX°s , le cimetière Montmartre fut le théâtre de plusieurs révolutions que connurent la capitale (en 1848 et en 1871).

Cette visite permet d’aller à la rencontre d’hommes et de femmes qui se sont illustrés aussi bien dans la vie politique, qu’artistique ou littéraire. La proximité d’avec la butte favorise ici les tombes du monde du spectacle, acteurs et actrices, chanteurs et chanteuses et dirigeants des hauts DSCN0858lieux de la vie nocturne montmartroise.

Bien évidemment non chronologique, la visite des lieux permet une certaine magie avec les tombes de personnalités du XIX°s à côté de celles du XX°s et cela pour l’éternité ! Ainsi, la « Dame aux camélias » repose t-elle à côté de Jean-Claude Brialy, Edmond et Jules de Goncourt en face de Henri-Georges Clouzot…

Sobres ou sophistiquées, émouvantes ou quelconques ces pierres tombales nous permettent un voyage dans le temps, à la rencontre de ces personnalités dont on a admiré les œuvres, quelles soient artistiques (Ary Scheffer, Horace Vernet, Degas…) littéraires (Stendhal, Alexandre Dumas fils, Théophile Gautier…) ou musicales (Berlioz, Michel Berger, Dalida…).

 

Durée : I heure et demi

Cette visite est  au programme actuellement : veuillez consulter l’agenda

INSCRIPTION

 

La rue Picpus et son cimetière

Par défaut

DSCN1057

 

La rue Picpus est le fil conducteur de cette visite plutôt émouvante…

La fondation Eugène Napoléon érigée par Jacques Ignace Hittorff en 1857, débute cette balade; elle est due à la générosité de l’impératrice Eugénie qui refusa le collier de diamants que lui offrit la ville de Paris à l’occasion de son mariage avec Napoléon III;  elle demanda que la somme correspondant à ce bijou soit allouée à la création d’une maison d’éducation pour les orphelines et jeunes filles pauvres. La chapelle de cet établissement témoigne de ce don.

Le site campagnard de Picpus favorisa l’implantation de nombreuses maisons de santé, de DSCN0767pensions et de couvents dont la plupart disparurent à la Révolution.

Après l’évocation des nombreuses personnalités qui vécurent dans ce quartier, la visite se poursuit dans l’ancien couvent » Notre Dame de la victoire de Lépante  » devenu une maison de santé à la Révolution. C’est dans le jardin que furent crées deux fosses communes afin d’y ensevelir les suppliciés de la place de la Nation dite « du trône renversé ». Voulu par les familles des guillotinés, un cimetière fut aménagé au début du XIX°s afin de se recueillir sur leurs tombes. Les victimes furent des nobles, mais aussi des gens du peuple, des militaires, des prêtres et les fameuses religieuses qui inspirèrent à Bernanos plusieurs siècles plus tard son «  Dialogue des Carmélites ». Surprenant, charmant et terriblement émouvant le petit cimetière laisse un souvenir inoubliable à ceux qui le découvrent…DSCN0775

 

Durée : Environ 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut s’organiser sur demande :

Visite sur mesure

La cité universitaire ou l’odyssée d’une utopie

Par défaut

20140606_125324

 

La cité universitaire est née dans les années 1925, du rêve et de la volonté d’hommes d’exception ; ils souhaitaient contribuer à la construction d’un monde de paix et d’harmonie en faisant vivre sur un même campus les jeunes élites du monde entier ; en apprenant à se connaître les futurs dirigeants des pays ne pourraient plus s’affronter : nous sortons du traumatisme de la première guerre mondiale ! Cette utopie, ce monde de paix, reposait sur la création d’un ensemble de maisons, reflets de leur pays d’origine. Les pavillons construits entre 1925 et 1969, puis repris récemment, témoignent de la diversité architecturale du XX°s. Si la plupart des résidences évoquent l’architecture de leur pays certaines sont marquées par le mouvement moderne (fondation Suisse de Le Corbusier ou encore l’ancienne maison de l’Iran de Claude Parent…)

20140606_125933Formidable musée de l’architecture en plein air cette visite est un voyage à travers les continents…dépaysement et surprises garanties !

 

Durée : 2 bonnes heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

visite sur mesure

Sur les pas des anciennes « Fortifs »

Par défaut

DSCN0691

 

 

La visite proposée ici est un formidable moyen d’appréhender les conditions de naissance de la ceinture architecturale de Paris dite« la barrière rouge ».

Il n’y a pas si longtemps, Paris était encore entouré d’une barrière défensive qui a été édifiée entre 1840 et 1848 sous l’impulsion d’Adolphe Thiers. Au lendemain de la première guerre mondiale, sa destruction commence, celle-ci s’étant révélée inefficace et même nuisible aux parisiens notamment lors du conflit avec la Prusse en 1870. Rachetée à l’armée par la ville, cette enceinte était prolongée d’une zone non constructible sorte de terrain de manœuvre pour l’artillerie afin de défendre la capitale. A l’emprise même des fortifications, vont être construits DSCN0678des logements sociaux qui manquent alors cruellement à Paris, tandis que la zone sera consacrée à la construction d’équipements collectifs comme écoles, collèges, gymnases, terrains de sport mais aussi hôpitaux, cimetières, églises…

De la porte d’Asnières à la porte de Champerret, la visite, enrichie de  documents et photos permet de réaliser les travaux considérables effectués aux abords de la capitale dans les années 20-30. Cette conférence permet de voir de beaux exemples de l’architecture publique et domestique de l’entre deux guerres.DSCN0683

 

 

Durée : I h et demi

Cette visite est au programme actuellement : veuillez consulter l’agenda

INSCRIPTION

Le faubourg saint Antoine

Par défaut

DSCN0955

 

L’histoire du faubourg saint Antoine est indissociable de l’industrie du meuble. C’est sous le règne de Louis XI que le quartier prend son essor  grâce à l’ordonnance du roi en 1471 qui autorise les artisans du meuble à travailler librement sur le domaine de l’abbaye saint Antoine des DSCN0966champs. Cette ordonnance va affranchir les artisans de l’autorité onéreuse et contraignante des corporations parisiennes.

En pénétrant dans les différentes petites cours, passages et ruelles étroites de ce faubourg, on retrouve l’atmosphère d’antan bien que les artisans soient de moins en moins nombreux, déménageant sous la pression immobilière ; la rue de faubourg saint Antoine reste cependant la rue du commerce du meuble à Paris et constitue un quartier original et unique à Paris. La visite mène ensuite à la ravissante et émouvante petite église sainte Marguerite qui réserve de belles surprises puis à ses alentours immédiat où sont vus en vrac, un immeuble puis un hôtel particulier art nouveau, un beau bâtiment industriel de 1926 et enfin un ensemble de bâtiments investi par l’armée du salut « le palais de la femme ». Une fois encore Paris promet, charme, diversité et richesses architecturales.20140515_133259

 

Durée : 2 heures

Cette visite est au programme actuellement : veuillez consulter l’agenda 

INSCRIPTION

L’hôpital de La Salpêtrière et sa chapelle

Par défaut

DSCN1029

 

Vincent de Paul, proche d’Anne d’Autriche, va conseiller Richelieu et le jeune Louis XIV de construire un hôpital général chargé d’accueillir DSCN1027les vagabonds de la capitale ; La Salpêtrière est réservée aux femmes.

Vaste programme architectural, La Salpêtrière a également une vocation urbanistique, sociale et humanitaire. L’architecte Louis Le Vau va en dessiner les plans mais ce sera Libéral Bruant qui va réaliser la magnifique et noble façade de la cour d’honneur… La chapelle, de conception remarquable mais austère, rappelle que ce lieu est un lieu où règne la misère secourue. Les murs des bâtiments restants du XVII°s, laissent échapper de belles et tristes histoires comme celle de Manon Lescaut qui a séjourné ici avant d’être déportée en Louisiane. Après le récit d’un épisode dramatique de la Révolution Française qui s’est déroulé entre ces murs la visite prend alors un tour médical : François Pinel élabore et applique à La Salpêtrière sa théorie sur la folie mentale qui lui vaudra d’être considéré comme bienfaiteur de l’humanité …vient la naissance, en ce lieu de la neurologie avec de grands noms comme celui du de Charcot…

 

Durée : 1 h et demi

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande :

visite sur mesure

Les passages couverts du Sentier et autres curiosités

Par défaut

 

DSCN0547

Méconnus, insolites et parfois exotiques les passages couverts du Sentier réhabilités grâce à cette visite, sont bien moins luxueux que les passages des grands boulevards et pourtant ils témoignent d’une époque ou le passage était une révolution urbanistique et commerciale : DSCN0554raccourci couvert à l’abri des intempéries, souk et salon, ces passages couverts étaient de nouveaux modes de cheminement et de consommation en ce début du XIX°s. Moins fréquentés par les promeneurs et restés le plus souvent « en l’état » ces passages sont oubliés ou toujours en activité, investis par le prêt à porter… hauts en couleurs, surprenants et émouvants ces passages nous mèneront à d’autres richesses architecturales, dans ce second arrondissement qui constitue le cœur de Paris.DSCN0578

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

Visite sur mesure