La colline de Chaillot et l’exposition des Arts et Techniques de 1937

Par défaut

DSCN0799

 

 

« L’exposition internationale  des arts et techniques dans la vie moderne  » est inaugurée par le président de la République Albert Lebrun et se déroule du 25 mai au 25 novembre 1937 dans un contexte de politique mondiale particulièrement pesant.

La manifestation est implantée autour du Champs de mars et du Trocadéro. L’ancien palais du Trocadéro de Davioud, construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1878 n’est plus à la mode ; il sera transformé par Carlu en un nouveau palais de style classique dit style « entre DSCN0804deux-guerres » d’un esthétisme proche de l’architecture des autres pays occidentaux de la même époque.

De nombreux pavillons étrangers occupaient l’espace de l’exposition et certains états feront de leur pavillon un véritable manifeste politique comme le pavillon allemand se dressant face au pavillon soviétique. Ce sera l’image mythique de cette exposition, lourde de menaces…

Le musée des travaux publics d’Auguste Perret, devenu depuis le CESE a été commandé également à l’occasion de cette manifestation tout comme le musée d’art moderne situé un peu plus bas, réalisé par les architectes Dondel, Aubert, Viard et Dasturgue.DSCN0810

Dernière exposition universelle à Paris, cette manifestation de 1937 a donné lieu à un immense chantier architectural que cette visite permet de redécouvrir.

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande

Visite sur mesure 

 

Le palais de la Porte Dorée et l’exposition coloniale de 1931

Par défaut

DSCN1071

 

Construit par Albert Laprade en 1931 à l’occasion de l’exposition coloniale, le bâtiment devait conserver et diffuser le message de la manifestation en cristallisant la diversité des styles de l’empire et exprimer la domination de la nation sur ses colonies.

DSCN1064L’élément marquant du lieu est l’immense tapisserie de pierre se déroulant sur 110 m de long, illustrant les colonies d’Afrique, d’Asie et d’Amérique. Magnifique travail du sculpteur Alfred Janniot et de son équipe, ces bas-reliefs exaltent la mission civilisatrice de la France et la richesse des colonies avec sa faune, sa flore et ses ressources minières représentée avec force et détails… Le rez-de-chaussée du bâtiment abrite une salle d’honneur et deux salons richement décorés de fresques ; elles répondent aux bas-reliefs de Janniot en illustrant le rayonnement de la France dans le monde. Le mobilier Art Déco est également remarquable avec la signature de grands ébénistes comme Emile Ruhlmann.DSCN1079

Installée dans le bois de Vincennes, cette exposition coloniale fut un immense succès auprès des parisiens qui purent approcher et admirer l’architecture et les coutumes des ethnies des pays colonisés ou invités à exposer…mais déjà souffle le vent de l’anticolonialisme et après la seconde guerre mondiale, la décolonisation met un terme à la vocation originelle du lieu.

 

Durée : 1 heure et demi

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

Visite sur mesure