La cité universitaire ou l’odyssée d’une utopie

Par défaut

20140606_125324

 

La cité universitaire est née dans les années 1925, du rêve et de la volonté d’hommes d’exception ; ils souhaitaient contribuer à la construction d’un monde de paix et d’harmonie en faisant vivre sur un même campus les jeunes élites du monde entier ; en apprenant à se connaître les futurs dirigeants des pays ne pourraient plus s’affronter : nous sortons du traumatisme de la première guerre mondiale ! Cette utopie, ce monde de paix, reposait sur la création d’un ensemble de maisons, reflets de leur pays d’origine. Les pavillons construits entre 1925 et 1969, puis repris récemment, témoignent de la diversité architecturale du XX°s. Si la plupart des résidences évoquent l’architecture de leur pays certaines sont marquées par le mouvement moderne (fondation Suisse de Le Corbusier ou encore l’ancienne maison de l’Iran de Claude Parent…)

20140606_125933Formidable musée de l’architecture en plein air cette visite est un voyage à travers les continents…dépaysement et surprises garanties !

 

Durée : 2 bonnes heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

visite sur mesure

Les maisons ateliers des artistes autour du parc Montsouris

Par défaut

La plupart des villas-ateliers que cette visite permet de découvrir datent des années 1920–1930 et portent la signature de grands architectes qui à l’occasion, vont s’affronter dans leurs réalisations.

Débutant dans le magnifique parc de Montsouris, la visite se poursuit dans les nombreuses impasses qui bordent le parc où se cachent des maisons au charme certain. André Lurçat, avec la villa Guggenbühl donne un caractère sculptural à sa réalisation selon les principes modernistes. Juste à côté, la villa atelier de Braque réalisée par Auguste Perret est l’occasion pour l’architecte de s’affronter aux modernes et particulièrement à Le Corbusier qui réalisera plus loin la villa Ozenfant. Loin des rumeurs de la ville, les petites ruelles et impasses de ce quartier sont une invitation à la flânerie et au ravissement. La visite se termine, après d’autres curiosités rencontrées en chemin, villa Seurat qui fut dans les années 20 une véritable cité d’artistes ; la plupart des réalisations architecturales sont l’œuvre de l’architecte André Lurçat.

    Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande :

visite sur mesure

Les ateliers et demeures d’artistes à Montparnasse.

Par défaut

DSCN1012

 

 Voilà une belle occasion, avec cette conférence, de rappeler  l’origine et les principes de l’atelier d’artiste qui répondent à des règles bien précises. Magnifique premier immeuble-atelier de cette balade, celui de la rue Campagne Première, est le chef d’œuvre architectural d’André Arfvidson : sa façade fut d’ailleurs primée au concours des façades de la ville de Paris en 1911.

DSCN1018Et puisque Paris est un véritable patchwork architectural, cette visite permet, outre les ateliers d’artistes, l’observation d’une ancienne sous-station électrique, ou encore l’étude de l’Observatoire de Paris, incontournable et tout proche. La petite rue Cassini, à la richesse architecturale insoupçonnée, révèle les premières réalisations du jeune architecte Louis Sue pour ses commanditaires, des artistes bien établis. Enfin, l’hôtel de Massa, hôtel particulier de la fin du XVIII°s situé à l’origine aux Champs Elysées, démonté pierre par pierre et remonté ici dans les jardins de l’Observatoire en 1928 nous rappelle que tout est possible pour les amoureux de l’art !20140607_163555

 

Durée : environ 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

visite sur mesure

Robert Mallet-Stevens en sa rue

Par défaut

 

DSCN0784

 

Considéré aujourd’hui comme l’une des figures majeures de l’architecture française de l’entre-deux guerres, Robert Mallet-Stevens est l’un des principaux représentants du mouvement moderne avec Le Corbusier et André Lurçat. C’est dans la rue qui porte son nom (et inaugurée de son vivant, fait exceptionnel) que nous découvrons les hôtels particuliers qu’il a réalisé entre 1926 et 1934. A travers l’étude de chaque bâtiment se dessinent les principes architecturaux et décoratifs de Mallet-Stevens qui entretenait une étroite relation avec ses collaborateurs, comme Louis Barillet le maitre verrier ou encore le jeune Jean Prouvé ferronnier d’art qui réalise sur l’un des hôtels, une magnifique grille qui lancera sa DSCN0787carrière. Malgré des dégradations irréversibles sur certains de ces bâtiments, la petite rue est une belle opportunité pour découvrir ou redécouvrir le travail de cet architecte à l’élégance affirmée, malheureusement peu connu du grand public car disparu beaucoup trop tôt…

Durée : 1 h et demi

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande.

Visite sur mesure

 

Sur les pas des anciennes « Fortifs »

Par défaut

DSCN0691

 

 

La visite proposée ici est un formidable moyen d’appréhender les conditions de naissance de la ceinture architecturale de Paris dite« la barrière rouge ».

Il n’y a pas si longtemps, Paris était encore entouré d’une barrière défensive qui a été édifiée entre 1840 et 1848 sous l’impulsion d’Adolphe Thiers. Au lendemain de la première guerre mondiale, sa destruction commence, celle-ci s’étant révélée inefficace et même nuisible aux parisiens notamment lors du conflit avec la Prusse en 1870. Rachetée à l’armée par la ville, cette enceinte était prolongée d’une zone non constructible sorte de terrain de manœuvre pour l’artillerie afin de défendre la capitale. A l’emprise même des fortifications, vont être construits DSCN0678des logements sociaux qui manquent alors cruellement à Paris, tandis que la zone sera consacrée à la construction d’équipements collectifs comme écoles, collèges, gymnases, terrains de sport mais aussi hôpitaux, cimetières, églises…

De la porte d’Asnières à la porte de Champerret, la visite, enrichie de  documents et photos permet de réaliser les travaux considérables effectués aux abords de la capitale dans les années 20-30. Cette conférence permet de voir de beaux exemples de l’architecture publique et domestique de l’entre deux guerres.DSCN0683

 

 

Durée : I h et demi

Cette visite est au programme actuellement : veuillez consulter l’agenda

INSCRIPTION

Le faubourg saint Antoine

Par défaut

DSCN0955

 

L’histoire du faubourg saint Antoine est indissociable de l’industrie du meuble. C’est sous le règne de Louis XI que le quartier prend son essor  grâce à l’ordonnance du roi en 1471 qui autorise les artisans du meuble à travailler librement sur le domaine de l’abbaye saint Antoine des DSCN0966champs. Cette ordonnance va affranchir les artisans de l’autorité onéreuse et contraignante des corporations parisiennes.

En pénétrant dans les différentes petites cours, passages et ruelles étroites de ce faubourg, on retrouve l’atmosphère d’antan bien que les artisans soient de moins en moins nombreux, déménageant sous la pression immobilière ; la rue de faubourg saint Antoine reste cependant la rue du commerce du meuble à Paris et constitue un quartier original et unique à Paris. La visite mène ensuite à la ravissante et émouvante petite église sainte Marguerite qui réserve de belles surprises puis à ses alentours immédiat où sont vus en vrac, un immeuble puis un hôtel particulier art nouveau, un beau bâtiment industriel de 1926 et enfin un ensemble de bâtiments investi par l’armée du salut « le palais de la femme ». Une fois encore Paris promet, charme, diversité et richesses architecturales.20140515_133259

 

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur mesure 

Visite privée

L’hôpital de La Salpêtrière et sa chapelle

Par défaut

DSCN1029

 

Vincent de Paul, proche d’Anne d’Autriche, va conseiller Richelieu et le jeune Louis XIV de construire un hôpital général chargé d’accueillir DSCN1027les vagabonds de la capitale ; La Salpêtrière est réservée aux femmes.

Vaste programme architectural, La Salpêtrière a également une vocation urbanistique, sociale et humanitaire. L’architecte Louis Le Vau va en dessiner les plans mais ce sera Libéral Bruant qui va réaliser la magnifique et noble façade de la cour d’honneur… La chapelle, de conception remarquable mais austère, rappelle que ce lieu est un lieu où règne la misère secourue. Les murs des bâtiments restants du XVII°s, laissent échapper de belles et tristes histoires comme celle de Manon Lescaut qui a séjourné ici avant d’être déportée en Louisiane. Après le récit d’un épisode dramatique de la Révolution Française qui s’est déroulé entre ces murs la visite prend alors un tour médical : François Pinel élabore et applique à La Salpêtrière sa théorie sur la folie mentale qui lui vaudra d’être considéré comme bienfaiteur de l’humanité …vient la naissance, en ce lieu de la neurologie avec de grands noms comme celui du de Charcot…

 

Durée : 1 h et demi

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande :

visite sur mesure

Le nouveau quartier « Paris Rive Gauche »

Par défaut

DSCN0602

 

 

Cette visite inédite permet d’approcher ce quartier au passé fortement industriel pour en comprendre ses mutations…

DSCN0593Vestige d’un passé populaire et laborieux, la Cité du Refuge, œuvre magistrale de Le Corbusier et de son cousin Pierre Jeanneret et pourtant mal reconnue, est la première étape de ce parcours. Les anciens bâtiments industriels étudiés ensuite, témoignent du riche passé architectural de ce quartier et de sa formidable réhabilitation. De cet immense terrain industriel en mal d’activité, devenu une vaste friche, est né un quartier (toujours en travaux) contemporain et convivial où cohabitent bureaux,habitations, commerces, université, école, crèche, équipements sportifs, ateliers d’artistes dans 10 hectares de parcs et jardins.DSCN0614

Que ce soient les anciens moulins de Paris, l’ancienne halle aux farines ou encore l’ancienne usine d’air comprimé, ils témoignent des cas les plus probants de réutilisation du patrimoine industriel à de nouvelles fonctions comme le coeur du campus de Paris Diderot, Paris VII ou encore l’école d’architecture Paris Val de Seine…enfin, l’ancien entrepôt frigorifique converti en lieu multiculturel et social garde son aspect d’origine avec son château d’eau plutôt insolite dans ce quartier tout neuf…

Nouveau quartier à découvrir absolument !

 

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

Visite sur mesure

Sur les pas d’Hector Guimard

Par défaut

 DSCN0633

Le seizième arrondissement de Paris abrite plus de la moitié des œuvres du célèbre architecte Art Nouveau Hector Guimard ; immeubles et maisons appartenant aux trois périodes stylistiques du maître, sont proches les uns des autres.

Le castel Béranger, manifeste de l’architecture Art Nouveau, primé au premier concours des façades en 1898, marque la période de jeunesse et DSCN0639lancera la carrière de Guimard. Les immeubles de la rue Agar, de la rue François Millet mais aussi l’hôtel Mezzara sont représentatifs de la maturité de l’artiste avec les composantes néo-gothiques du décor. L’hôtel Guimard, tout en courbes construit à la même époque (1910) pour lui-même et son épouse, est le chef d’œuvre de son style d’avant guerre. Après la guerre de 14-18, Guimard va proposer des brevets sur la construction standard afin de permettre la reconstruction rapide des villes sinistrées. La maison du square Jasmin (1921-22) témoigne de ce travail. Durant l’entre-deux guerres, l’architecte va tenter de s’adapter au style Art Déco en proposant une interprétation toute personnelle de ce nouveau style. Ce seront les immeubles des rues Henri Heine et de la villa Flore.DSCN0640

Cette visite a la prétention de réconcilier le public avec ce grand architecte en tentant de démontrer la nouveauté et les possibilités de ce style à la fin du XIX° et au début du XX siècle.

Durée: 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement, mais elle peut être organisée sur demande

Pour vous inscrire, veuillez aller à la rubrique  » visite privée »

Les passages couverts du Sentier et autres curiosités

Par défaut

 

DSCN0547

Méconnus, insolites et parfois exotiques les passages couverts du Sentier réhabilités grâce à cette visite, sont bien moins luxueux que les passages des grands boulevards et pourtant ils témoignent d’une époque ou le passage était une révolution urbanistique et commerciale : DSCN0554raccourci couvert à l’abri des intempéries, souk et salon, ces passages couverts étaient de nouveaux modes de cheminement et de consommation en ce début du XIX°s. Moins fréquentés par les promeneurs et restés le plus souvent « en l’état » ces passages sont oubliés ou toujours en activité, investis par le prêt à porter… hauts en couleurs, surprenants et émouvants ces passages nous mèneront à d’autres richesses architecturales, dans ce second arrondissement qui constitue le cœur de Paris.DSCN0578

Durée : 2 heures

Cette visite n’est pas au programme actuellement mais elle peut être organisée sur demande:

Visite sur mesure